En cette année 2019, l’église fête ses 50 ans!

Les territoires paroissiaux des deux paroisses sainte Anne de la Butte aux cailles (autrefois appelée sainte Anne de la maison blanche) et saint Dominique étant trop vastes, une chapelle fut ouverte aux fidèles entre les deux églises au 5 rue de l’Ebre (ancienne adresse). Cette chapelle appelée initialement chapelle « de la sainte Agonie » fut rebaptisée saint Albert le Grand et érigée en paroisse le 15 mai 1966.

Mais le quartier du XIIIe arrondissement où se situait la chapelle fut l’objet d’un vaste réaménagement dans les années 1960 et la chapelle fut détruite.

L’actuelle église Saint-Albert-le-Grand fut construite à la place en 1968 par l’architecte urbaniste Roland Dubrulle.

Cette construction s’insère dans le cadre des Chantiers du Cardinal dont la mission est de construire, rénover et embellir les églises de Paris et des départements d’île de France (du 92, 93 et 94).
L’église Saint-Albert possède une ossature en béton armé recouvert de briques rouges.

Elle fut inaugurée (et bénite) par le Cardinal Marty le 16 novembre 1969, le lendemain de la fête de saint Albert le Grand.

L’entrée en contrebas de la chaussée
Le côté droit de Saint-Albert, rue de la Glacière

La sobriété générale de la nef n’empêche pas la présence d’une originalité rare dans les églises parisiennes: le sol est légèrement incliné jusqu’au chœur. Les églises du XIXe arrondissement Saint Luc et Notre Dame de l’Assomption des Buttes Chaumont sont bâties selon le même principe.

La nef et son plafond à caissons blancs vus de l’autel
La chapelle du saint Sacrement dans la partie gauche de l’église